Changer de banque sans souci

Grâce à la loi Macron entrée en vigueur le 6 février 2017 (loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques), vous pouvez désormais changer de banque sans vous souciez de toute la lourdeur administrative qui en découle et décourageait auparavant plus d’un client.

Il n’est plus aussi rare que par le passé de vouloir changer. Désormais, les avantages sont parfois plus nombreux en partant qu’en restant (la mobilité en matière de téléphonie mobile en a été le pionnier pour le démonter).

Quel est l’objectif de la mobilité bancaire

L’objectif est de favoriser la mise en concurrence des différentes banques pour que leurs clients ne soient plus pris en otage par le découragement lié aux démarches administratives multiples à accomplir.

Pourquoi changer de banque ? Pour réduire les coûts et faire quelques économies et/ou bénéficier de services complémentaires.

Mise en pratique de la mobilité bancaire

Lorsque vous avez choisi votre nouveau partenaire bancaire, vous signez avec lui un contrat de mobilité (mandat) qui précise toutes les modalités de mise en œuvre de la mobilité. Voilà tout ce que vous aurez à faire, le reste, c’est la nouvelle banque qui s’en charge.

La nouvelle va entrer en contact avec celle que vous quittez. Cette dernière lui fournira la liste de tous les mandats de prélèvements et de virements opérés sur votre compte au cours des 13 derniers mois afin que tout soit passé au crible et éviter autant que possible les oublis.

Ainsi, la banque d’arrivée pourra informer tous les émetteurs de virements ou prélèvements actifs. Cela va de votre employeur pour que votre salaire soit correctement viré (ou caisse de retraite), aux organismes de santé (assurance maladie, mutuelle) aux fournisseurs d’énergie, de gaz, d’électricité, de téléphonie, d’Internet ou encore les services fiscaux, votre bailleur ou organismes de crédits.

Clôture du compte

Le client peut demander à ce que la clôture du compte qu’elle quitte soit également prise en charge par sa nouvelle banque. Un délai de 30 jours minimum doit être respecté (mais peut aller au-delà si le client le désire).

Si un virement ou un prélèvement arrive malgré tout sur l’ancien compte, la nouvelle banque en sera informée pour que le nécessaire soit fait et la situation régularisée.

Aujourd’hui, il est vraiment facile de changer de banque avec sérénité.

Différences entre une finance corporative et une banque d’investissement

Connaître les différences entre le financement d’entreprise et la banque d’investissement est très important pour assurer le type de flux de trésorerie et les services. Celles-ci sont disponibles par l’intermédiaire de ladite société, qu’elles soient à court terme et à long terme. Dans tous les cas, la société doit souvent utiliser, soit des finances d’entreprise ou d’investissement pour acquérir les fonds.

La finance corporative

Une finance d’entreprise est spécifiquement une division d’une entreprise qui gère toutes les activités financières de l’entreprise. L’objectif du financement d’entreprise est de maximiser la valeur d’une entreprise, tout en réduisant ses risques financiers. Grâce à la branche de financement d’entreprise de la société, la société obtient l’argent dont elle a besoin pour ses produits ou services en empruntant auprès des banques. Une finance corporative prend également des décisions stratégiques sur le moment d’acquérir certains actifs et quand à payer les dettes pour maximiser les opérations. Peu importe le type d’entreprise, qu’il s’agisse d’une grande entreprise ou d’un organisme de bienfaisance plus petit, le groupe doit utiliser ces procédures spécifiques pour mettre en place des opérations financières. La plupart traitent souvent les aspects financiers de la société, mais il y a également des attributs de planification à long terme. Avec le financement des entreprises, il est en outre possible pour les différents chefs de secteurs de l’entreprise d’avoir un ensemble de rapports financiers en cours. Cette exécution permet de savoir la somme plus ou moins exacte à sa disposition et de déterminer les zones particulières de l’entreprise.

La banque d’investissement

Les banques d’investissement aident les entreprises à lever des fonds en émettant et en vendant des titres sur les marchés des capitaux. En général, elles ont pour objectif de collecter des capitaux en prenant une entreprise publique ou par le biais d’offres d’actions et d’obligations. Une banque d’investissement peut également avoir recours à des placements privés, un processus où une entreprise privée peut choisir d’emprunter une grande quantité de capital auprès des fortunés et investisseurs institutionnels. Elle est également apte à fournir des conseils sur les transactions financières, comme les fusions et les acquisitions. Nombreux offrent tout aussi des services de conseil financier. Bien qu’une entreprise puisse avoir un département de finances d’entreprise sans un service de banque d’investissement, on ne peut pas avoir de banque d’investissement sans financement d’entreprise. L’établissement collabore avec les organismes gouvernementaux et entreprises, afin de produire une plateforme financière. Cette plateforme va ainsi permettre à l’entreprise de croître et de rester financièrement stable. Les fonds peuvent cependant être des investissements par la création de stocks que les clients achètent afin d’accroître la valeur de leur entreprise.

Les professionnels en finance d’entreprise sont la clé du processus décisionnel d’une entreprise en ce qui concerne la gérance de son capital, les investissements que devrait effectuer la firme. Ils s’occupent aussi de la partie des bénéfices qui doit être restituée aux actionnaires, et s’il est logique de fusionner avec ou d’acquérir une autre entreprise. La banque d’investissement est par contre utile afin de faire croître l’entreprise et d’apporter les recettes nécessaires pour ce faire. Une finance corporative est cependant utilisée pour maintenir tous les aspects financiers d’une entreprise, de le maintenir à la croissance de la taille de l’entreprise.