Changer de banque sans souci

Grâce à la loi Macron entrée en vigueur le 6 février 2017 (loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques), vous pouvez désormais changer de banque sans vous souciez de toute la lourdeur administrative qui en découle et décourageait auparavant plus d’un client.

Il n’est plus aussi rare que par le passé de vouloir changer. Désormais, les avantages sont parfois plus nombreux en partant qu’en restant (la mobilité en matière de téléphonie mobile en a été le pionnier pour le démonter).

Quel est l’objectif de la mobilité bancaire

L’objectif est de favoriser la mise en concurrence des différentes banques pour que leurs clients ne soient plus pris en otage par le découragement lié aux démarches administratives multiples à accomplir.

Pourquoi changer de banque ? Pour réduire les coûts et faire quelques économies et/ou bénéficier de services complémentaires.

Mise en pratique de la mobilité bancaire

Lorsque vous avez choisi votre nouveau partenaire bancaire, vous signez avec lui un contrat de mobilité (mandat) qui précise toutes les modalités de mise en œuvre de la mobilité. Voilà tout ce que vous aurez à faire, le reste, c’est la nouvelle banque qui s’en charge.

La nouvelle va entrer en contact avec celle que vous quittez. Cette dernière lui fournira la liste de tous les mandats de prélèvements et de virements opérés sur votre compte au cours des 13 derniers mois afin que tout soit passé au crible et éviter autant que possible les oublis.

Ainsi, la banque d’arrivée pourra informer tous les émetteurs de virements ou prélèvements actifs. Cela va de votre employeur pour que votre salaire soit correctement viré (ou caisse de retraite), aux organismes de santé (assurance maladie, mutuelle) aux fournisseurs d’énergie, de gaz, d’électricité, de téléphonie, d’Internet ou encore les services fiscaux, votre bailleur ou organismes de crédits.

Clôture du compte

Le client peut demander à ce que la clôture du compte qu’elle quitte soit également prise en charge par sa nouvelle banque. Un délai de 30 jours minimum doit être respecté (mais peut aller au-delà si le client le désire).

Si un virement ou un prélèvement arrive malgré tout sur l’ancien compte, la nouvelle banque en sera informée pour que le nécessaire soit fait et la situation régularisée.

Aujourd’hui, il est vraiment facile de changer de banque avec sérénité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *