Chaque année, 1 million d’entreprises verront le jour en France

Depuis quelques années, la France a connu une certaine récession en matière d’économie. Elle est même dépassée par l’Allemagne actuellement. Pour reprendre une croissance constante, l’État tient à favoriser les secteurs clés de l’économie française. L’entrepreneuriat en fait partie. Générant plus de la moitié des ressources de l’État, c’est un domaine essentiel à ne pas négliger.

 

L’entrepreneuriat : un domaine clé pour l’économie de l’État

Pour pouvoir fonctionner, l’État doit disposer d’une ressource nécessaire. Parmi les ressources de l’État, on peut citer les impôts, les produits issus des infrastructures, des investissements, des services et les taxes des entreprises. Ces dernières génèrent le plus d’argent à la caisse publique. Son accroissement ou sa réduction apporte d’énormes impacts sur l’économie étatique. Or, depuis plusieurs années, la France a fait face à une baisse dans ce secteur. Les entreprises se font de moins en moins rares et les jeunes sont de plus en plus réticents à l’idée de créer leur propre entreprise. Cette réduction considérable a amené ce pays dans une récession assez importante. Pour y remédier, le gouvernement a décidé d’améliorer le développement de l’Entreprise dans le territoire. Désormais, l’État va accorder plus d’opportunités à la création de société ou de start-up.

 

L’accompagnement de la création d’entreprises : une stratégie pour développer l’entrepreneuriat

Les jeunes trouvent une difficulté lors de la création d’une entreprise. Mis à part le manque de financement, ils font aussi face à une difficulté d’intégration. Pour les aider davantage, l’État et ses organismes vont les assister dans la création de leur Entreprise. Pour cela, il va allouer plus de budgets pour la formation et la promotion des jeunes entrepreneurs. De nombreux organismes vont également contribuer à la réalisation de leurs projets.

 

L’instauration de l’ACCRE

L’ACCRE ou l’Aide au Chômeur Créateur d’Entreprise ou Repreneur d’Entreprise, est un organisme créé par l’État. Il vise à aider les demandeurs d’emploi à la création de l’entreprise. Ce programme est surtout destiné aux jeunes de 18 à 25 ans. Il offre à ces derniers une possibilité d’allègement d’impôts ou de charges sociales durant les premières années d’activité. Évidemment, cette faveur est accompagnée de plusieurs conditions.
D’une part, l’exonération des charges sociales peut être attribuée aux entreprises innovantes. Pour en bénéficier, ces dernières doivent s’inscrire auprès du JEI ou Jeune Entreprise Innovante. Elles bénéficieront, alors d’un allégement d’impôt durant les 10 premiers mois de la création. D’autre part, ce dispositif est aussi accordé aux jeunes entrepreneurs qui s’investissent dans des activités des R&D (recherche fondamentale ou expérimentale).
Mise à part l’ACCRE, des aides financières peuvent être aussi octroyées pour les jeunes entrepreneurs. Parmi celles-ci se trouvent le dispositif NACRE, le prêt pour les projets ou la subvention.