L’assurance RC pro est-elle obligatoire ?

L’assurance professionnelle est un sujet incontournable pendant le processus de création d’entreprise. Cela permet d’aggraver la situation en cas de dommages pendant la réalisation des activités professionnelles. Vous pouvez par exemple souscrire à une assurance RC pro (responsabilité civile professionnelle) pour votre entreprise. Prenez toutefois quelques points en compte avant de souscrire à celle-ci.

Le principe de l’assurance RC pro

Voici une assurance professionnelle qui vise à couvrir les dommages que vous pouvez causer sur des tiers ou vos fournisseurs. Les dommages doivent entrer dans le cadre de la réalisation des activités professionnelles. La souscription à cette couverture vous oblige à vous acquitter d’une prime d’assurance chaque mois. L’assureur prendra de ce fait en charge les réparations des dommages causés dans un cadre professionnel.

Les sinistres peuvent concerner les locaux ainsi que le matériel de l’entreprise. Elles peuvent aussi toucher des personnes. Plus précisément, les dommages corporels concernent les atteintes morales et physiques. Il y a en outre la détérioration ou la perte ainsi que la destruction des biens pour les dommages matériels. Les pertes financières concernent en outre les dommages immatériels que la victime peut subir.

À quel moment une assurance RC pro devient obligatoire

Notez que la souscription à une assurance RC pro est imposée par la loi pour certains professionnels. La souscription concerne de ce fait les travailleurs professionnels qui exercent dans les différents domaines suivants :

  • La santé : les professionnels dans ce secteur ne sont pas à l’abri des fautes comme les erreurs de diagnostic. Il ne faut pas non plus négliger les mauvaises manipulations qui peuvent être dangereuses.
  • Le droit : l’assurance peut s’avérer indispensable en cas de manquement à vos devoirs de conseil et de loyauté. À cela s’ajoute la diligence ainsi que la prudence.
  • Le BTP : l’assurance est liée aux risques pouvant être encourus sur un chantier. Le RC pro est ici combiné à une assurance de responsabilité décennale.
  • Le tourisme : la couverture concerne ici les dommages pouvant se produire pendant un séjour.
  • L’immobilier : l’assurance est liée à l’omission de données importantes pouvant causer des préjudices à vos clients.

Pourquoi cette assurance est fortement recommandée ?

Il faut savoir que la couverture d’un dommage peut être coûteuse pour une entreprise. En effet, vous devez réparer tous les préjudices que vous pourrez causer à autrui. Il ne faut pas vous fier à une simple assurance responsabilité civile. Il est plus judicieux de choisir l’option « RC pro » pour réduire votre compte.

Ainsi, il vous est fortement recommandé de souscrire à cette assurance malgré la charge mensuelle qui vous incombera. Cela est valable même si elle n’est pas obligatoire dans votre situation.

L’assurance vous servira de bouée de sauvetage en cas de dommage sur le plan professionnel. Vous éviterez même de payer les indemnités imprévues, peu importe le montant que vous devrez régler.

Le point sur le coût d’une assurance RC pro

Notez que différents facteurs peuvent impacter sur le coût d’une assurance RC pro. Il faut en premier lieu prendre en compte l’activité de votre entreprise. Cela permet de déterminer les risques auxquels vous pouvez vous exposer. Un risque élevé implique par exemple une prime d’assurance onéreuse.

Il ne faut pas non plus négliger le chiffre d’affaires de votre société. Les risques de pertes à couvrir seront moins faibles si celui-ci n’est pas très élevé et inversement. La zone géographique dans laquelle vous exercez peut aussi impacter sur le prix de votre assurance RC pro. Il faut aussi prendre en compte la compagnie d’assurance que vous comptez choisir. La prime d’assurance pour un auto-entrepreneur peut par exemple varier entre 70 et 200 € si vous souscrivez à titre facultatif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*