Le paiement des salaires

L’employé travaille pour son employeur en recevant un salaire en retour. Malheureusement, par abus, certains refusent de donner cette somme qui leur revient de droit et font tout pour exploiter le plus possible ses salariés en négligeant leur dû. Voyons dans cet article comment doit se passer le paiement des services rendus par les travailleurs.

La périodicité de paiement

Dans un cas général, le salaire est payé mensuellement. Durant l’intervalle d’un mois, l’employé peut demander un acompte ou une avance sur salaire. Toutefois, il est important de préciser que la durée du délai entre deux paiements ne peut dépasser un mois. En ce qui concerne les salariés temporaires, intermittents, saisonniers, ou à domicile, le salarié doit être payé au moins deux fois dans le mois. Et, comme le délai est deux fois moins long que la généralité, le versement du salaire ne peut donc pas dépasser les 16 jours d’intervalle. Seul le respect du délai pour le paiement des salaires est imposé à l’employeur. En effet, les autres avantages tels que les primes ou les gratifications éventuelles ne sont pas compris dans la paie. Il paie donc ces avantages à sa guise.

La date de paiement

Il n’y a pas de date commune imposée aux employeurs. Il paie ses employés à la date qu’il souhaite ou selon l’accord conclu avec son travailleur. Il paie donc à la fin du mois ou lors du mois suivant. Cependant, il se doit de payer ses salariés à la même période chaque mois. Et cette action doit obligatoirement s’opérer lors d’un jour ouvrable, sauf si le paiement se fait par virement. Dans le cas où l’une des deux parties se retrouve en difficulté, ils peuvent se mettre d’accord sur un arrangement. Ce dernier doit se faire volontairement et non par contrainte. C’est un cas de figure qui peut souvent être rencontré lorsque le travailleur souhaite recevoir son salaire plus tôt ou que l’employeur a besoin d’un certain délai, excédant la période normale, pour procéder au paiement.

Le mode de paiement

Le paiement peut se faire par différents moyens. Le mode de paiement décidé doit être mentionné lors de l’établissement du premier contact entre le patron et ses salariés, afin que les deux soient d’accord et informés de la manière choisie. Le règlement se fait, la plupart du temps, par chèque barré ou par virement bancaire. Il peut tout aussi se faire en espèces si le montant ne dépasse pas une certaine limite et que l’employé demande à ce que cette méthode lui soit expressément appliquée. Si le salarié est mineur, ses parents ou son tuteur peuvent demander à recevoir le salaire à la place du salarié en question.