Le salaire est la motivation première de toute personne voulant accéder à un travail. C’est la raison fondamentale qui pousse un individu à travailler, permettant ainsi de subvenir à ses besoins. Cet article va faire le point sur tout ce qui peut concerner le salaire des employés.

De quoi est composé le salaire ?

Les critères qui composent le salaire sont définis par le Code du travail. La rémunération a quatre composants. Tout d’abord, elle comprend le salaire de base. Il s’agit de la somme fixe perçue à chaque période de paiement. Ensuite, l’employeur se charge de remettre les avantages en nature à son employé. Ces privilèges sont convenus entre les deux partis lors de l’embauche. Mais, ils peuvent également faire l’objet d’une évolution selon les missions et la performance de l’employé. Puis, selon la satisfaction de l’employeur ou des clients, il perçoit des commissions. Elles peuvent être données par l’employeur ou un tiers étranger à l’entreprise. Enfin, il arrive que le salarié touche des gratifications et des primes. Ces dernières dépendent, le plus souvent, du résultat quantitatif et qualitatif du travail fourni.

Comment est déterminé le salaire ?

Le montant du salaire est fixé en fonction du principe de la liberté contractuelle. Cela signifie que le salaire est négocié et fixé entre le salarié et son employeur. L’issue de cette négociation doit être mentionnée dans le contrat de travail, qui doit être obligatoirement signé par les deux partis. Lorsque la valeur du salaire est fixée, une revue à la baisse n’est plus envisageable de la part du patron. Cependant, il est important de préciser que la législation prévoit un salaire minimum, c’est-à-dire que le salaire ne peut pas être fixé au-dessous d’une certaine somme. Cette précaution a été prise, dans le but d’éviter les tentatives d’abus et d’exploitation de la part des employeurs. Mais, elle représente également une certaine assurance pour les employés.

Comment se passe l’évolution du montant du salaire ?

Le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance est réévalué chaque année. En conséquence, si le salaire d’un employé est en dessous du SMIC nouvellement défini, il se retrouve automatiquement réévalué, afin que l’entreprise qui l’emploie soit en règle avec la loi. Dans le cas où le salaire est déjà supérieur à la nouvelle règle du SMIC, cela n’engendre pas une hausse automatique du salaire. Toutefois, l’employé peut demander une augmentation de salaire de sa propre initiative. Cette négociation peut aboutir si l’employeur approuve la demande. Il existe aussi une cause qui peut éventuellement mener à une revue à la hausse du salaire des employés : celle entre les partenaires sociaux. Le résultat de cette convention collective touche directement un nombre très considérable de travailleurs.